samedi 13 septembre 2014

Thérèse missionnaire

Ma première réaction en ayant ce livre entre les mains a été « encore un livre sur sainte Thérèse de Lisieux ! Que peut-on encore avoir à dire sur sa vie ? »
En effet, nombreux sont les écrits sur Sainte Thérèse (notre bibliothèque diocésaine n’en possède pas moins de 60) Et pourtant ce livre nous permet de connaître plus en profondeur ce que fut, non pas la vie terrestre mais la vie posthume de cette « petite-grande » sainte comme j’aime à l’appeler.
L’auteur, Monseigneur Guy Gaucher, est décédé en juillet 2014. C’est un des plus grands spécialistes de Thérèse. Après nous avoir si bien parlé de la vie et de l’œuvre sur la terre de Thérèse, dans son livre « Histoire d’une vie : Thérèse Martin », il s’intéresse ici à la vie et à l’œuvre de Thérèse après sa mort.
Dans la première partie de son livre il recense un certain nombre de guérisons miraculeuses qui ont eu lieu grâce à l’intercession de Thérèse; C’est la figure de Thérèse thaumaturge qui nous est brossé.
Dans la seconde partie il nous retrace l’histoire du doctorat de Thérèse depuis 1932, date à laquelle on a proposé pour la première fois sa nomination comme docteur de l’Eglise jusqu’au 19 octobre 1997, date à laquelle Jean-Paul II l’a proclamée Docteur de l’Eglise. Et voici la figure de Thérèse Docteur.
Enfin, dans une troisième partie, nous voyons Thérèse parcourir le monde des steppes de Sibérie, à la Place rouge à Moscou et à la cinquième avenue de New-York, des prisons jusqu’aux plus somptueuses cathédrales. Elle, aura selon sa volonté passé son ciel à faire du bien, et ce n’est qu’un début. Nous avons ici la figure de Thérèse missionnaire.

Hélène de Villoutreys
Enregistrer un commentaire