dimanche 18 octobre 2015

Le numéro d’octobre de Prêtres diocésains offre un dossier sur les martyrs des pontons de Rochefort durant la Révolution française

Le numéro d’octobre de Prêtres diocésains (n° 1519) propose, comme de coutume, plusieurs articles. L’un est sur la perception du concile Vatican II par Madeleine Delbrêl (par le père Bernard Pitaud), un autre est dû au père Alphonse Borras sur la collégialité des évêques à l’occasion du synode. Le père Pierre Founier du diocèse de Gap et d’Embrun contribue à ce numéro par « Les Psaumes, l’expérience de la prière au Dieu de la miséricorde » (p 386-391).

Ce numéro offre également, un dossier sur « Les Martyrs des pontons de Rochefort (1794-1795) », pages 372 à 380.

Le père Yves Blomme, du diocèse de La Rochelle, donne un rapide rappel historique circonscrit « d’avril 1794 aux premières semaines de 1795 ». En effet, à La Rochelle, en octobre 1793, l’abbé Guillaume Cox dit de Lille est guillotiné. De même, à Angers, le 1er janvier 1794, plusieurs prêtres réfractaires sont eux aussi guillotinés place du Ralliement. Rochefort fut aussi un lieu de transit pour des prêtres arrêtés après novembre 1797 et déportés en Guyane. C’est, par exemple, le cas du Capucin Pierre Peyras Bourcier, originaire du Queyras (page 184 de la Monographie d’Abriès dont nous avons rédigé ici une recension : http://livresadecouvrir.blogspot.fr/2015/03/lhistoriographie-du-queyras-senrichit.html ). Ces faits sont également évoqués dans Dessine-moi la Guyane (ici également : http://livresadecouvrir.blogspot.fr/2015/03/dessine-moi-la-guyane-lhistoire-du.html ). C’est dire que la situation du clergé durant la Révolution est complexe.

Sur les 64 martyrs des pontons de Rochefort béatifiés en 1995, Prêtres diocésains publie une liste de dix prêtres et religieux. La revue publie également les neuf promesses qui montrent la conscience que ces bienheureux de l’Eglise avaient de vivre un moment exceptionnel de témoignage de leur foi (p 378-380).

Luc-André Biarnais
Archiviste du diocèse de Gap et d’Embrun


Enregistrer un commentaire