lundi 26 mai 2014

Mémoire de la Grande Guerre

" CENT ANS APRES. MEMOIRE CHRETIENNE DE LA GRANDE GUERRE"
Mgr Luc Ravel, coll. Documents Episcopat, 2014, 34 p, 5 €.
 
Concernant les commémorations du centenaire de la Guerre 1914-1918, ce document est remarquable par sa concision et les enjeux qu'il révèle de cette actualité. D'abord les raisons qui font dire au pape François: "Le croyant est fondamentalement quelqu'un qui fait mémoire" (La joie de l'Evangile, § 13). Puis les faits de la Grande Guerre sur lesquels les chrétiens peuvent jeter une lumière prophétique.
En effet, l'Eglise s'est faite solidaire des soldats. Pour la France, 45 253 mobilisés, dont deux évêques (Mgr de Llobet, évêque de Gap, et Mgr Charles Ruch, de Nancy), prêtres, religieuses et religieux, et séminaristes. Le 1 er août 1917, Benoît XV lance un appel prophétique à cesser ce "massacre inutile". Sur le front, le P. Teilhard de Chardin ressent la fascination du combat contre l'ennemi et lutte contre cette fascination pour rappeler le nécessaire service de la justice et de la paix (Ecrits du temps de guerre). Dans leurs liens oecuméniques ou interreligieux, les croyants savent que l'urgente conversion est de passer du "Dieu avec nous" au "nous avec Dieu". Des spiritualités soutiennent la foi de certains combattants: la dévotion au Sacré-Coeur de Jésus, à la Vierge Marie, à la Bse Jeanne d'Arc, à Thérèse de l'Enfant Jésus. Le document cite le travail des archivistes, dont Luc-André Biarnais, du diocèse de Gap, pour le remarquable "Guide des sources ecclésiastiques sur la Première Guerre mondiale pour le Sud-Est de la France" (2013).
Dès lors, quelles actions concrètes proposer sur les cinq années de commémorations ? Il est proposé aux diocèses et aux paroisses d'animer des initiatives sur la "mémoire chrétienne". En 2014, commémorer l'entrée en guerre, l'appel, l'union sacrée et la mobilisation, les premiers massacres inouïs, la présence de la mort. 2015: le rappel de l'enlisement de la guerre, mais aussi les témoignages de retour à la foi, la participation des Congrégations religieuses. 2016: le rappel des batailles de Verdun et de la Somme, mais aussi les cris d'espérance, le rôle des prêtres sur le front. 2017: le rappel de l'entrée en guerre des Etats-Unis et les appels à la paix (Benoît XV), le rappel des actes de charité, l'accent sur les laïcs en ce sens. 2018: le rappel de l'Armistice, les oeuvres de paix, les liens internationaux. Grâce aux supports dont nous disposons (dans nos églises les plaques,..; documents,...), s'offrent ainsi autant de possibilités d'évangélisation de la mémoire des populations locales et du regard européen et mondial sur l'avenir à orienter vers plus de justice et de paix.
Père Pierre Fournier.
Enregistrer un commentaire