mardi 14 mars 2017

Etre chrétiens : les sermons de John Henry Neman

Etre chrétien : les plus beaux sermons
John Henry Newman ; présentés par Keit Beaumont
Paris, Le Cerf, 2017. 457 ,pages

Qu’est-ce qu’être un authentique chercheur de Dieu aujourd’hui ? Et si c’était John Henry Newman (1801-1890), l’un des plus grands penseurs chrétiens du XIXe siècle, qui nous apportait la réponse ? Celle-ci est catégorique : un chrétien ne se définit pas seulement par ses « croyances » ou ses « valeurs » mais par sa vie intérieure : c’est
« un homme qui a un sens souverain de la présence de Dieu en lui ».
Vingt-cinq sermons, choisis parmi les meilleurs, pour répondre à ces questions. La foi, la vocation, l’Église, l’éthique et la spiritualité, Dieu en nous : autant de thèmes et de pistes pour trouver le chemin à suivre. En fin psychologue, John Henry Newman se fait notre guide. C’est le père Keith Beaumont qui accompagne notre lecture en présentant l’homme, sa vie, son oeuvre, sa pensée.
L’anthologie de l’un des plus grands prédicateurs des temps modernes.
Le bienheureux cardinal John Henry Newman est un ecclésiastique, théologien et écrivain britannique converti au catholicisme en 1845.

Notons au passage que Keit Beaumont dans une longue introduction nous présente le prédicateur que fut Newman tant en tant que pasteur anglican que en tant que prêtre catholique. Les grands axes de sa prédication furent : la foi, la vie chrétienne, l'Eglise, la vie sacramentelle, la prière, l'éthique, la vie spirituelle et la présence de Dieu en chacun de nous.

Keith Beaumont est prêtre de l’Oratoire de France, ancien professeur de lettres, enseignant en spiritualité et prédicateur de retraites. Il est président émérite de l’Association française des amis de Newman.


Qui est John Henry Newman ?

Né le 21 février 1801 à Londres, mort le 11 août 1890 à Birmingham, ordonné prêtre anglican, John Henry Newman s'est converti au catholicisme en 1845 - Le 9 octobre 1845, Newman est reçu dans l’Église catholique romaine. Il a été créé cardinal en 1879. Il a été béatifié le 19 septembre 2010.
Né à Londres en 1801, John Henry Newman fut un des grands intellectuels chrétiens du XIXe siècle. En recherche de spiritualité depuis l'adolescence, il étudia la théologie à l'Université d'Oxford, où il enseigna aussi un certain temps et devint pasteur anglican. Il dirigea le Mouvement d'Oxford qui cherchait les racines catholiques de la foi en Angleterre. En 1842, alors qu'il écrivait son Essai sur le développement de la Doctrine chrétienne, il mûrit sa conversion au catholicisme. Il fut admis dans l'Église catholique en 1845 et y fut ordonné prêtre le 1er juin 1847 à Rome. Après son ordination,  encouragé par Pie IX, il fonda le premier oratoire de saint Philippe Neri en Angleterre. En 1851, il fut nommé Recteur de l'Université catholique de Dublin, charge qu'il exerça jusqu'en 1854. Léon XIII le créa Cardinal en 1879 et il mourut en 1890 à l'oratoire de Edgbaston.

Religieux, éducateur, mais aussi historien, philosophe, poète et romancier, curé de paroisse et accompagnateur spirituel, Newman a été tout cela, au long de sa longue vie, passée pour moitié dans l’Anglicanisme, surtout dans la ville universitaire d’Oxford, et pour moitié dans l’Église catholique, essentiellement à Birmingham. Infatigable chercheur de Dieu, il n’a jamais voulu se présenter comme théologien, mais comme un chrétien qui, en scrutant son expérience et l’histoire de l’Église, y repère des traces du passage de Dieu, et en tire une certaine idée de la manière de se laisser conduire par sa Providence. Newman a été un prédicateur, et peut-être un prédicateur avant tout... Serviteur de la Révélation pour ses frères, Newman l’a été dans l’Angleterre victorienne, il l’est encore aujourd’hui pour l’Église universelle qui l’accueille comme un vrai témoin du Seigneur.
(P. Martin Charcosset, aumônier de jeunes à Villefranche-sur-Saône.)
Site : Nominis

Publication : Claude Tricoire - Bibliothèque diocésaine d'Aix et Arles
Enregistrer un commentaire