lundi 9 novembre 2015

« Lier, délier et relier », la proposition de l’Alliance des directeurs et directrices de l’enseignement chrétien (DDEC)

Au-delà de la présentation pro-domo de l’Alliance, le livre Histoire d’Alliance (1832-2007) : les chefs d’établissements dans l’enseignement catholique (ADDEC) publié en 2008 est une véritable œuvre d’histoire sur une part de l’enseignement catholique des 140 années qu’il couvre. L’auteur, Pierre-Yves Toullelan, considère son étude de 202 pages « bien trop succincte » ouvrant à des recherches nouvelles par des historiens. L’énumération (p 4) des lieux où l’auteur a consulté des sources montre l’intérêt de travaux à venir.

C’est à l’époque de la défaite et de l’occupation d’une partie du pays par l’armée prussienne, de la naissance de la IIIe République, de l’insurrection de la Commune, que l’abbé Marie Mingasson (1832-1904) conçoit une union des établissements secondaires catholiques de France. Les statuts de 1872 (p 42) évoque « l’alliance des maisons d’éducation chrétienne ». Les disparités entre institutions, collèges et séminaires n’empêchent pas la fondation de cette Alliance.


L’auteur, page 108, souligne le rôle et la qualité des publications de l’Alliance, particulièrement sur la réflexion pédagogique. L’iconographie, extrêmement riche, montre un conformisme frappant, rejoignant aussi un souci d’identité visuelle des publications. Ainsi, la céramique peinte représentant le Saint-Cœur de Marie (visible ici) est de la même inspiration que la représentation (p 25) de l’institution Saint-Jean de Douai ou celle de Sainte-Marie de Béré à Châteaubriant (actuellement en Loire-Atlantique). L’album de la 51e assemblée générale tenue à Angers en 1932 (p 104) est de facture semblable à celui représentant le grand séminaire de Valence (1931) et à celui de Gap, inauguré en 1932.

Une analyse statistique (p 108) montre la croissance du nombre d’établissements et des effectifs entre les deux guerres mondiales : 95 618 élèves en 1920, 239 607 en 1937 ! En 1965, les statuts sont modifiés. L’Alliance a pour but la formation des chefs d’établissements « dans leurs responsabilités d’Eglise ». En 1966, et jusqu’à son décès en 1970, Mgr Georges Jacquot, évêque de Gap puis archevêque de Marseille, préside l’association.

Les dernières pages (p 192-2002) de l’ouvrage sont consacrées à l’actualité de l’Alliance avec un chapitre intitulé « Identifier l’Alliance ! (1998-2008) » et la postface du père Jean-Bernard Plessy sur « L’ADDEC demain ».


Luc-André Biarnais
Archiviste du diocèse de Gap et d’Embrun
Enregistrer un commentaire