mardi 5 juillet 2016

Elie Wiesel (1928-2016)

“Tant qu'un dissident est en prison, notre liberté ne sera pas vraie”


"J'ai juré de ne jamais me taire quand des êtres humains endurent la souffrance et l'humiliation, où que ce soit. Nous devons toujours prendre parti. La neutralité aide l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté."


Elie Wiesel, 10 décembre 1986, Oslo, dans Discours de remise du prix Nobel de la Paix.


Biographie d'Elie Wiesel

Elie (Eliezer) Wiesel, qui vient juste de nous quitter, ést né en 1928 en Roumanie. Écrivain et philosophe américain il était issu d’une famille juive orthodoxe et hassidique originaire de Hongrie. Parlant le yiddish, le français, l’anglais, l’hébreu, il a consacré une grande partie de son œuvre à entretenir la mémoire de la Shoah dont il a rescapé alors qu’il a perdu toute sa famille dans les camps de la mort. Déporté à 15 ans à Auschwitz, il en fut libéré en 1944 et fut alors recueilli par l’œuvre au secours des enfants en France où il fit des études de philosophie. C’est dans son livre La nuit paru en 1958 qu’il raconte son expérience sur laquelle il reviendra dans ses Mémoires (1994 et 1996).

Faute de pouvoir enseigner en France, il part aux Etats-Unis où il obtient la citoyenneté américaine en 1963. Il obtient alors une chaire en sciences humaines à l’Université de Boston. Parallèlement à ses travaux universitaires, c’est à travers ses romans qu’il transmet son message de paix ; il s’engage également pour les droits de l’homme partout où ceux-ci sont bafoués. En 1980, il fonde le conseil de l'Holocauste américain. Mais certains de ses engagements lui sont reprochés, notamment ses prises de position à l’égard de la politique israélienne Certains l’accusent même d’avoir menti sur son passé de déporté.


Œuvres de Elie Wiesel

Ses principales œuvres sont des romans : Un désir fou de danser, L'Oublie, Le Cas Sonderberg, d'essais (Se taire est impossible, D’où viens-tu ?) et de pièces de théâtre (Zalmen ou la folie de Dieu, Le Procès de Shamgoro).

Parmi les nombreuses distinctions qu'il a reçues, on peut retenir qu’il fut Grand-croix de la Légion d'Honneur, Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique, qu’il reçut aux USA la médaille du Congrès et la médaille présidentielle de la Liberté. Fait Honoris Causa par les plus grandes universités, il reçut le Prix Nobel de la Paix en 1986, couronnement de son combat pour cette cause qui fut celle de sa vie.

Parmi les œuvres d’Elie Weisel, on peut retenir également celles qui se trouvent à la Bibliothèque diocésaine d’Aix et Arles :

Elie Wiesel. – Célébration biblique. – Paris, Éditions du Seuil, 1975
Elie Wiesel. – Célébration hassidique : portraits et légendes. – Paris, Éditions du Seuil, 1972.
Elie Wiesel. – Entre deux soleils : textes. – Paris, Éditions du Seuil, 1970.
Elie Wiesel. – Le mendiant de Jérusalem. – Paris, Éditions du Seuil, 1968.
Elie Weisel. – Mémoires. 1. Tous les fleuves vont à la mer. 2. … Et la mer n’est  pas remplie. – Paris, Éditions du Seuil, 1994, 1996.
Elie Wiesel. – Les portes de la forêt. – Paris, Éditions du Seuil, 1964

publication : Claude Tricoire - Bibliothèque diocésaine d'Aix et Arles.
Enregistrer un commentaire