jeudi 2 février 2017

Annibale Bugnini, la réforme liturgique

Yves Chiron, Annibale Bugnini (1912-1982) : réformateur de la liturgie, Paris : Desclée de Brouwer, 2016, 220 p., 19 €.
En nos périodes de débats liturgiques, ce livre est particulièrement opportun du fait que Mgr Annibale Bugnini (1912-1982) a été un ami proche de Paul VI et l'un des artisans majeurs de la Réforme liturgique issue du Concile Vatican II. Il a co-signé un ensemble de documents de cette Réforme. Historien, Yves Chiron a le mérite de donner une passionnante biographie bien documentée sur Annibale Bugnini, italien de l'Ombrie, prêtre lazariste, dont le charisme a été celui du travail méthodique et efficace, organisateur de la recherche menée avec des experts. Il a ainsi eu la responsabilité de secrétaire à plusieurs niveaux : de la Commission liturgique sous Pie XII, puis de la Commission préparatoire du Concile pour la liturgie (1959-1962), puis, après le vote quasi unanime de la Constitution sur la Liturgie (1963), secrétaire du "Consilium", organisme institué par le Concile, avec Paul VI, en 1964, pour mettre en oeuvre les orientations de la Constitution sur la Liturgie, puis, de 1969 à 1975, secrétaire de la Congrégation du Culte divin.
Yves Chiron montre comment Annibale Bugnini a travaillé sous la direction avisée du Cardinal Lercaro et davantage encore en contact avec Paul VI. En 1975, Paul VI s'est séparé d'Annibale Bugnini en le nommant nonce apostolique en Iran. Annibale Bugnini a ainsi travaillé avec ardeur au vaste programme de la Réforme liturgique conciliaire. Il a su coordonner la tâche de 30 à 40 cardinaux, évêques, et experts (le P. Martimort, le P. Gy, Dom Botte,...). Il s'est entouré de collaborateurs spécialistes sur le mystère pascal, la liturgie et la mission, l'adaptation des Missels et des divers Rituels des sacrements ou de la Liturgie des Heures, la célébration de l'Eucharistie (le mémorial, la concélébration, l'autel face au peuple, les prières eucharistiques, la communion sous les deux espèces, la communion dans la main,..), la Parole de Dieu et l'extension du Lectionnaire (le cycle des trois Évangiles...), la participation des assemblées, le dispositif des ministères (les Ordres mineurs...), l'inculturation des rites, l’œcuménisme et la liturgie... Après la mort d'Annibale Bugnini sont parus deux de ses livres éclairant son mode de travail, les étapes et les axes des mises en oeuvre, ses motivations: "La riforma liturgica: 1948-1975" (1983; rééd. augmentée en 1997) et "Liturgiae cultor et amator, servi la Chiesa" (2012, 231 p.).
Cinquante ans après la Constitution du Concile sur la rénovation de la liturgie, l'auteur nous replace ainsi dans le contexte de la Réforme, des orientations et des débats très animés. On pourra accompagner la lecture du livre d'Yves Chiron avec d'autres documents, notamment avec le "Dictionnaire encyclopédique de la Liturgie" (éd. Brepols) aux articles "Mouvement liturgique", et "Réforme liturgique" où il est noté que "la réalisation du grand programme (liturgique du Concile) fut placée sous la sage direction du Cardinal Lercaro et du secrétaire Annibale Bugnini".

P. Pierre Fournier,
responsable de la formation permanente du diocèse de Gap et d'Embrun
Enregistrer un commentaire