jeudi 7 septembre 2017

Quand tu étais sous le figiuer

Quand tu étais sous le figuier : propos intempestifs sur la vie chrétienne
Adrien Candiard
Paris, Le Cerf, 2017. 163 pages.


C’est une méditation sur la vocation à partir de l’appel de Nathanaël (Jean 1, 43-51) : comment Dieu appelle chacun à une vocation particulière. Adrien Candiard pose la question de la réception de l’appel de Dieu, de « la vocation qui vient nous déranger dans notre rangement, mais c'est parce qu'elle met tout ce bazar en place, qu'elle met à leur juste place tous les éléments de notre fouillis intérieur. Elle vient mettre de l'ordre, c'est-à-dire ordonner  autour de notre vrai désir, de notre désir le plus profond. Notre vocation est en nous : c'est ce désir ». 

L'auteur ne se fait faute de pointer nos insuffisances, nos résistances parce que notre humanité est marquée par le péché  ; nous sommes tous englués dans nos habitudes, nos arrangements confortables,  nos peurs et pourtant derrière tout cela se cache une  soif d'absolu, d'infini. De Dieu. Il va donc aborder des sujets aussi variés que l'amour, le pardon, la prière, le combat spirituel, les liens fraternels, la fragilité de nos vies, la dureté du quotidien qui tout à la fois inquiète et décourage pour mener chacun vers un chemin de conversion pour une vie en abondance qui trouvera sa plénitude. 

« Trouver sa vocation, ce n'est pas identifier dans quelle boîte en carton prédisposée Dieu veut que nous rentrions, ni sous quelle étiquette précise de botaniste il veut nous classer. Vivre sa vocation, c'est au contraire partir à l'aventure, à sa manière, qui ne ressemble exactement à aucune autre. » 

Dans cet ouvrage l’auteur ne propose aucune solution, ne donne aucune recette magique mais il veut simplement nous parler d’un bonheur à 
trouver ici et maintenant. Rien de plus, rien de moins !


Publication : Claude Tricoire - Bibliothèque diocésaine d'Aix et Arles 


Enregistrer un commentaire