lundi 2 février 2015

A l’occasion du 2 février, une relecture d’un numéro de Communio sur la vie consacrée

En ce 2 février de l’année de la vie consacrée, il peut être utile de rappeler le numéro de la revue Communio sur ce thème (année 2004, tome XXIX, n° 175-176).
Des articles analysent la vie consacrée au début du XXIe siècle soit trente ans après la crise des années 1970 qui a vu naître aussi des formes nouvelles de consécration : groupes de moines et moniales venus d’horizons variés, renouveau érémitique par exemple.
Guy Bedouelle, op, définit la vie consacrée dans l’Eglise du concile Vatican II. Elle ne se réduit pas à la vie religieuse (p 8-9). Le numéro fait une large place à des témoignages tel celui de sœur Suzanne Eck, op. Elle fait référence à Si tu savais le don de Dieu d’Enzo Bianchi (présent à la bibliothèque du diocèse d’Aix, par exemple) et à un texte du bienheureux Paul VI sur la liberté chrétienne (p 83). Xavier Morales, alors novice cistercien dans le Jura, fait part de ses réflexions personnelles en soulignant « que le novice moine est moine dès le premier jour, même s’il n’est encore qu’en apprentissage, alors que le séminariste doit attendre plusieurs années avant de devenir prêtre, et le novice jésuite avant de recevoir sa mission » (p 83).
La règle posée comme règle de vie, les vœux de religion, les fondations de la vie consacrée dans l’histoire de l’Eglise et dans la communion, sont également des thèmes traités dans ce numéro de Communio.

Luc-André Biarnais
Archiviste du diocèse de Gap et d'Embrun
Enregistrer un commentaire