lundi 23 février 2015

Une contribution à l’histoire de la mission : les frères maristes publient le premier volume de la correspondance du père Victor Poupinel

La publication in extenso de sources, sous forme papier ou électronique désormais, est signe du classement précis des fonds d’archives et, bien entendu, de recherches patientes. En effet, celles-ci permettent de confronter copies et originaux des courriers, de repérer les manques éventuels et, enfin, de mieux comprendre le contexte de rédaction des documents.
Les archives du XIXe siècle des congrégations religieuses et l’aventure missionnaire se prêtent parfaitement à l’exercice. Nous avions évoqué un cas semblable avec les lettres de Pauline Jaricot même si cette publication s’est faite uniquement à partir de la copie des courriers au départ.
Les Maristes ont publié, sous la direction de Bernard Bourtot et de Gaston Lessard, s.m., Colin sup. Documents pour l’étude du généralat de Jean-Claude Colin (1836-1854), en quatre tomes, entre 2007 et 2012. Pour le deuxième supérieur des Maristes, le père Julien Favre, ce sont trois tomes que le père Bernard Bourtot a dirigé. C’est lui encore qui nous offre le premier tome (1837-1857) de la correspondance de Victor Poupinel, un père mariste au service des missionnaires de l’Océanie (1815-1884).
L’ouvrage de 626 pages contient la publication de 361 documents rédigés au cœur du XIXe siècle, dans le bouillonnement catholique de Lyon. Celui-ci, multiforme, transparait, parmi d’autres exemples possibles, page 115 (document 73) : 100 francs sont remis par le docteur Gignoux, médecin à Lyon, pour un père missionnaire. Cet ouvrage met en lumière le travail de la Propagation de la foi (p 151, par exemple). Il faut rappeler que celle-ci était soutenue par les évêques, les comités diocésains se sont répandus très rapidement avant le milieu du siècle, sous l’impulsion de Pauline Jaricot. Des comités paroissiaux sont installés partout en France, entretenant une flamme missionnaire et l’appel aux vocations. Ce volume montre les aspects très pratiques, notamment en terme financier, de la mission. Un index de 17 pages contenant toponymes et patronymes, rend l’usage de ce livre très pratique.

Luc-André Biarnais
Archiviste du diocèse de Gap
Enregistrer un commentaire