vendredi 6 février 2015

Relations islamo-chrétiennes en Méditerranée


Rémi Caucanas est directeur de l'Institut catholique de la Méditerranée (ICM) à Marseille. Il est également chargé de cours en histoire contemporaine à l'Institut supérieur de formation de l'enseignement catholique (ISFEC - Institut Saint-Cassien).

Le dialogue culturel méditerranéen connaît aujourd'hui une période difficile. La dimension religieuse offre cependant un canal intéressant pour les relations méditerranéennes.

Ce travail a été rédigé sur le terrain correspondant au champ d'action de l'Institut catholique de la Méditerranée (ICM) : Marseille et la Méditerranée francophone. En faisant appel à diverses sources de documentation, notamment le fonds réuni par le Service des relations avec l'Islam (SRI) de la Conférence des évêques de France, et en s'appuyant sur une série d'entretiens, cet ouvrage propose un panorama historique des acteurs, des enjeux et des limites du dialogue entre chrétiens et musulmans en Méditerranée dans la deuxième partie du XXe siècle. Des retours sur l'histoire et les acteurs marseillais illustrent ces évolutions..

Après les premières transformations du regard de quelques catholiques envers l'Islam amorcées dès l'entre-deux-guerres, puis les développements de nouvelles relations entre chrétiens et musulmans en métropole et outre-Méditerranée, le dialogue islamo-chrétien s'affirme sur le devant de la scène méditerranéenne. Dans les années 1960, le concile Vatican II marque un temps fort dans ce processus. Rattrapé par ses propres ambiguïté et soumis aux forces de la géopolitique méditerranéenne, le dialogue islamo-chrétien entre cependant, à la fin des années 1970, dans une période plus chaotique rythmée aussi bien par des actes symboliques en faveur de la paix que par des crispations identitaires.
Enregistrer un commentaire