lundi 12 septembre 2016

La procédure de nullité de mariage dans l’Eglise catholique

Conférence de Bernard Pavot
Jeudi 22 septembre 2016 à 20 h au centre diocésain Pape François de Gap
Par sa lettre apostolique en forme de motu proprio Mitis Iudex du 15 août 2015, le pape François modifie les procédures pour les causes en nullité de mariage. C’est ce que Bernard Pavot, conseiller canonique du diocèse de Gap et d’Embrun et défenseur du lien à l’Officialité régionale, présentera au public le 22 septembre 2016 à 20 h au Centre diocésain Pape François de Gap.
Dans l’Église catholique, le mariage est indissoluble. Cela signifie que l’ÉEglise ne reconnait pas le divorce civil ni, bien entendu, le remariage civil d’une personne dont le précédent conjoint serait vivant. Cependant, l’Officialité (instance de l’Église chargée de ces sujets) peut, à la demande des époux ou de l’un d’eux, constater la nullité originelle d’un mariage si cela était bien le cas. La réforme des procédures décidée en 2015 par le Pape François devrait rendre celles-ci nettement plus rapide.

En pratique :

Jeudi 22 septembre 2016, à 20 h, hémicycle du Centre diocésain Pape François à Gap (entrée par le 9 rue Capitaine de Bresson ou par la place Ladoucette) :
La procédure de nullité de mariage par Bernard Pavot.

Prochaines conférences :

Jeudi 13 octobre 2016 : Père Marie-Eugène de l’Enfant Jésus par Claude Escallier (Notre-Dame de Vie)
Jeudi 24 novembre 2016 : L’Eucharistie par Mgr André-Joseph Léonard, archevêque émérite de Bruxelles-Malines
Enregistrer un commentaire