vendredi 6 juillet 2018

Luc, l'historien de Dieu




 L’historien de Dieu. Luc et les Actes des Apôtres,  Daniel Marguerat,  Paris, coéd. Bayard-Labor et Fides, 440 p.



Auteur d’un évangile et des Actes des apôtres, Luc est-il historien, ou apologiste, voire propagandiste? Daniel Marguerat, qui lui consacre une étude argumentée, a tranché. Puisque dans tout récit «la théorie [de l’historien] précède l’histoire» (Raymond Aron), Luc est présenté comme un pionnier de l’historiographie chrétienne. Pour l’exégète, Luc est à lafois historien, théologien et visionnaire. Mais qui est-il vraiment?

Admirateur de Paul
Selon une méthode employée dans les autres chapitres, plusieurs hypothèses sont discutées avant que l’auteur donne sa préférence et les arguments en sa faveur. Donc, Luc serait un Grec qui s’est tourné assez tôt vers le judaïsme et sa culture. Grand admirateur de Paul, il appartiendrait à la troisième génération chrétienne. Son grand récit (évangile et Actes) aurait été rédigé entre 80 et 90 à partir de documents d’origine macédonienne… Fondant son écrit de Jésus à Paul, du Messie aux apôtres, Luc livre la structure fondamentale du christianisme naissant. Le premier Nouveau Testament? suggère Daniel Marguerat non sans provocation.
On  ne détaillera pas ici tout le sommaire de cette étude passionnante. Deux points cependant retenir particulièrement notre attention. Le  premier touche au public juif concerné par la mission des apôtres et à la réalité d’un judaïsme synagogal. Le second explique le silence de Luc sur la mort de Paul à Rome: ne pas réveiller de cruelles douleurs…




Présentation par l’éditeur

Peut-on raconter Dieu ? Peut-on raconter l'histoire des hommes et en même temps montrer comment Dieu s'y infiltre ? Voilà le pari que relève Luc, auteur des Actes des apôtres. Il fut le premier à écrire un Évangile suivi d'une histoire des débuts du christianisme. Personne, dans l'Antiquité, ne répétera ce geste après lui. Sans lui, nous ignorerions quelles furent les débuts obscurs et risqués de ce mouvement religieux. Daniel Marguerat expose avec clarté comment Luc construit son grand récit des origines chrétiennes : ses compétences d'écrivain, son intérêt pour l'histoire, les orientations de sa théologie.

Aujourd'hui où la chrétienté se découvre fragilisée, il est urgent de retrouver d'où vient le christianisme et de quelles valeurs il s'est construit à sa naissance. Luc écrit son œuvre à une époque troublée, où le christianisme cherche son identité dans un marché religieux très conflictuel. Il cherche à dire de quels liens avec le judaïsme naît le christianisme.

L'auteur montre que l'identité chrétienne se profile entre Jérusalem et Rome, profitant à la fois de l'héritage des promesses faites à Israël et de l'universalité de l'empire romain.


Biographie de l'auteur
Daniel Marguerat, professeur honoraire de sciences bibliques à l'université de Lausanne, est un spécialiste internationalement reconnu des origines du christianisme. Auteur d'un grand commentaire des Actes des apôtres (2015), déjà traduit en plusieurs langues, il a publié de nombreux ouvrages sur Jésus de Nazareth et codirigé Le Nouveau Testament commenté (Bayard-Labor et Fides).


Publication : Bibliothèque diocésaine d'Aix et Arles
Enregistrer un commentaire