mercredi 5 août 2015

La pensée et l’action du cardinal Jean-Marie Lustiger (1926-2007) mises en valeur dans les actes du colloque « La Promesse, de génération en génération »

« L’apport de la réflexion et de l’action de Jean-Marie Lustiger au dialogue judéo-chrétien et à la théologie chrétienne du judaïsme » (p 13 dans l’éditorial de Frédéric Louzeau, p 13-14) est le sujet d’un numéro hors-série (mars 2015) de la Revue théologique des Bernardins.

Les titres de revues chrétiennes comme Esprit et Etudes restent bien connus du grand public cultivé. Elles font référence à la fois par leur histoire (Etudes a plus de 150 ans) et par la qualité de leurs articles. Cependant, des publications de bon niveau naissent régulièrement : la richesse des dossiers spirituels et théologiques de Sources vives fait de cette publication une revue recherchée. La Revue théologique des Bernardins paraît trois fois par an. Elle est le reflet des travaux du collège des Bernardins à Paris et publie des études de théologie catholique. Le numéro 13 (janvier-avril 2015) est consacré au synode su la famille.

En octobre 2014 s’est tenu un colloque sur le cardinal Lustiger, co-organisé par l’institut Jean-Marie Lustiger et la faculté Notre-Dame, au collège des Bernardins.
La biographie du cardinal Lustiger (1926-2007) est facilement accessible. Etienne Fouilloux lui consacre une longue notice (p 430-432) dans le Dictionnaire des évêques de France au XXe siècle paru au Cerf en 2010. En conclusion, il cite le livre d’entretiens accordés à Jean-Louis Missika et Dominique Wolton (Paris, Fallois, 1987, 473 p) et l’ouvrage de Robert Serrou (Lustiger : cardinal, juif et fils d’immigré, Paris, Perrin, 1996, 315 p). Il faudrait y ajouter la biographie publiée en 2012 chez Grasset par Henri Tincq (Jean-Marie Lustiger : le cardinal prophète, 370 p). La revue Sens de l’Amitié judéo-chrétienne de France (AJCF) a publié plusieurs numéros à propos de l’œuvre du cardinal, dont les 326 et 343.
Le colloque aux Bernardins avait comme point de départ l’ouvrage du cardinal Lustiger, La Promesse, « Mes yeux ont devancé la fin de la nuit pour méditer sur ta promesse » (psaume 119, 148), Paris, Parole et Silence, 2002, 222 p. L’ouvrage est symboliquement cité en première note de l’introduction des actes (Laetitia Calmeyn, p 15-19).

Parmi tous les apports de ces actes, soulignons celui du rabbin Revon Krygier (La Promesse : un jalon pour le dialogue, p 185-191) : « contrairement à un mauvais procès qui lui a été fait du côté juif, il n’y a pas de relents de la théologie de la substitution dans le propos de Lustiger. Il condamne énergiquement le fait que la chrétienté ait eu par le passé ‘la volonté de déposséder le dépositaire légitime, voire de l’exterminer pour lui voler ce trésor’ » (p 188).

A la bibliothèque diocésaine Mgr Depéry ce sont 45 références qui apparaissent à la requête « Lustiger » sur le catalogue en ligne (DISPONIBLE ICI). Parmi les livres qu’il a écrits, notamment :
Osez croire : 1981-1984, articles, conférences, sermons, interviews, Paris, Le Centurion, 1985, 362 p.
Osez vivre : 1981-1984, Paris, Le Centurion, 1985, 227 p.
Dieu merci, les droits de l’Homme : 1984-1989, Paris, Critérion, 1990, 466 p.
Pain de vie et peuple de Dieu, Paris, Critérion, 1981, 80 p.
Pour l’Europe, un nouvel art de vivre, Paris, Presses universitaires de France, 1999, 95 p.
Le cardinal Lustiger a préfacé de nombreux ouvrages. Parmi eux, ceux-ci :
La Morale et la guerre, actes du XIe colloque national des juristes catholiques, Paris, Tequi, 1992, 271 p.
Avec le cardinal Vingt-Trois, La Formation spirituelle des prêtres, Paris, Le Cerf, 1995, 232 p.
Jean Allemand, Henri Caffarel : un homme saisi par Dieu, Paris, 1997, 271 p.
Henri Bissonnier, La Vie devant nous : lettre à mes amis du 3e et 4e âge, Paris, Mediaspaul, 2007, 157 p.
Robert Masson, Tibhirine : les veilleurs de l’Atlas, Paris, Le Cerf, 1997, 263 p.
Enfin, l’œuvre et la pensée du cardinal Lustiger ont fait l’objet de polémiques évoquées dans ce numéro de la Revue théologique des Bernardins. Notons ces deux ouvrages :
Michel Massenet, Le Silence et la douleur : lettre à Mgr Lustiger, Paris, Albin Michel, 1993, 153 p.
Raphaël Draï, Lettre ouverte au cardinal Lustiger : sur l’autre révisionnisme, Aix-en-Provence, Alinéa, 1989, 188 p.


Luc-André Biarnais
archiviste du diocèse de Gap et d’Embrun


Enregistrer un commentaire