mardi 12 avril 2016

PIERRE MANENT :SITUATION DE LA FRANCE


Situation de la France
Pierre Manent
Paris, Desclée de Brouwer,  2015. 176 pages.

Remontons  à  1789…  "Il  faut  refuser  tout  aux  Juifs  en  tant  que  nation,  et  accorder  tout  aux  Juifs comme individus". C’est par cette phrase célèbre, due à l’éloquence du comte de Clermont-Tonnerre, que se  résume souvent  l’émancipation que la France  révolutionnaire  a été la première en Europe à accorder à ses juifs.
"Refuser  tout  aux  Juifs  en  tant  que  nation,  et  accorder  tout  aux  Juifs  comme  individus" Cette phrase pourrait sous-tendre toute la réflexion que nous offre Pierre Manent dans son dernier ouvrage : Situation de la France.


La réponse aux attentats de janvier et de novembre 2015 appelait un renouvellement des idées, des dispositions et des actions de la part des gouvernants, des hommes politiques et des médias  notre pays. Au contraire, les manières de penser on tourner uniquement  seule réponse  tourna autour de  la « laïcité » comme la seule et unique solution au « problème de l'islam » ;  l'effacement de la présence publique du religieux serait la solution au problème des religions (l’auteur ajoute avec ironie : autant raser les cathédrales, les églises et tous nos monuments religieux !).

Tout est faux dans cette thèse selon Pierre Manent. Au lieu de chercher une neutralité impossible à réaliser, qui couvrirait en fait une guerre sournoise, nous devons accepter et organiser la coexistence publique des religions, leur participation à la conversation civique. :Il faut accepter que les « mœurs » des musulmans soient reconnus (à l’exception du port du voile intégral, de la polygamie, et du financement des lieux de cultes par des pays étrangers). Malheureusement cette notion de « mœurs » n’est pas précisée : on se demande alors de quels « mœurs » l’auteur veut parler !

En entrant dans la communauté nationale, l'islam est entré dans une nation de marque chrétienne, dans une Europe façonnée par le christianisme où les juifs jouent un rôle éminent. Toute politique qui ignore cette réalité court à un échec cuisant, et met en danger l'intégrité du corps civique. Pierre Manent a cette formule choc : que « la nation France se donne aux musulmans afin qu’ils de donnent à la France ». Il s'agit donc, tout en préservant la neutralité de l'État (ce qui est dans la loi de 1905 et que l’Eglise catholique a fini par accepter), de faire coexister et collaborer ces trois « masses spirituelles ».

Avec P. Manent on est loin d’une mondialisation qui réclame l'effacement de la nation et la neutralisation de la religion (et dont la seule religion se limite à la notion sans âme des  « droits de l’homme » !). Tout au contraire, c'est son indépendance politique et spirituelle, et son ouverture au religieux, qui permettront à la France de faire face franchir aux dangers qui la menacent aujourd’hui et de franchir cette .zone de turbulence dans laquelle elle est entrée.

Publication : Claude Tricoire - Bibliothèque diocésaine d'Aix-en-Provence.
Enregistrer un commentaire