mardi 16 août 2016

Françoise Mallet-Joris (1930-2016)

Françoise Mallet-Joris (1930-2016)


La romancière Françoise Mallet-Joris décédée à l'âge de 86 ans.

Née à Anvers en 1930, fille du ministre libéral Albert Lilar et de l’écrivaine Suzanne Lilar, elle était membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique depuis 1993

C’est sous un pseudonyme qu’elle se fit connaître avec son roman Le Rempart des Béguines en 1951 où elle raconte une histoire d’amour entre deux femmes, roman qui eut une suite sous le titre de La Chambre rouge. Admiratrice de Colette, elle avait notamment écrit des récits autobiographiques comme « Lettre à moi-même », « La maison de papier », un de ses grands succès, sur ses démêlés familiaux et domestiques, ou « La double confidence », autour de sa mère.
Élue à l’Académie Goncourt en 1971, elle en fut membre jusqu’en 2011. Elle avait reçu le Prix Femina pour « L’empire céleste » en 1958.

Cette féministe qui marqua ce mouvement à l’époque des années 1970-1980 : elle « a eu une grande audience notamment chez les femmes mais pas que chez les femmes ». « Ce n’était pas qu’une romancière pour femmes, contrairement à ce que l’on a pu dire en raison de ses engagements ».

Il faut noter qu’elle fréquenta le milieu de la chanson et du chow-business : ainsi elle écrivit les textes pour la chanteuse Marie-Paule Belle : (La Parisienne en 1976)



Quelques unes de ses œuvres sont à la bibliothèque diocésaine d’Aix-en-Provence


MALLET-JORIS, Françoise. - Les Signes et les prodiges : Roman. – Paris, Grasset, 1966. 372 pages.

MALLET-JORIS, Françoise. – La maison de papier. - Paris, Grasset, 1970. 272 pages.

MALLET-JORIS, Françoise. - Lettre à moi-même. – Paris, Julliard, 1963. 237 pages.
 / Françoise Mallet-Joris


MALLET-JORIS, Françoise. - L'Empire céleste. – Genève, Edito-service, 1970


Publication : Claude Tricoire - Bibliothèque diocésaine d'Aix et Arles
Enregistrer un commentaire