lundi 20 juillet 2015

A LA DECOUVERTE DES ABBAYES

L'âge d'or des abbayes : Une révolution religieuse au Moyen Age
Les Collections de l’Histoire – N° 67 – avril 2015


Il y a 900 ans, en 1115, saint Bernard et ses moines partaient fonder en Champagne l’abbaye de Clairvaux. En ce XIIe siècle, monastères et prieurés clunisiens, cisterciens, chartreux ou camaldules peuplaient par milliers les campagnes de l’Europe. Phénomène total, religieux mais aussi économique, social, politique, artistique et culturel, le monachisme a façonné l’Occident médiéval. Comment expliquer un tel succès ?

Par Dominique Alibert, Arnaud Baudin, Jacques Berlioz, Julie Claustre, Thomas Coomans, Jacques Dalarun, Alexis Grélois, Isabelle Heullant-Donat, J.-F. Leroux-Dhuys, Élisabeth Lusset, Florian Mazel, Didier Méhu, Laurence Moulinier-Brogi, Michel Parisse, Michel Pastoureau, André Vauchez, Laurent Veyssière et le père abbé de Cîteaux.
Par Dominique Alibert, Arnaud Baudin, Jacques Berlioz, Julie Claustre, Thomas Coomans, Jacques Dalarun, Alexis Grélois, Isabelle Heullant-Donat, J.-F. Leroux-Dhuys, Élisabeth Lusset, Florian Mazel, Didier Méhu, Laurence Moulinier-Brogi, Michel Parisse, Michel Pastoureau, André Vauchez, Laurent Veyssière et le père abbé de Cîteaux.

AU SOMMAIRE DECE NUMERO
Une utopie médiévale
.
La « robe blanche d'églises » dont se pare l'Occident au Moyen Age imprègne encore nos paysages.
ABBÉ
Au Ve siècle, le monachisme, apparu en Égypte deux cents ans plus tôt, est exporté vers l'Occident. L'Europe se couvre de couvents et d'abbayes, centres intellectuels et spirituels de première importance.
Le monachisme est né au IIIe siècle, en Égypte, lorsque des ascètes ont voulu fuir le monde pour vivre, en solitaire, l'expérience des apôtres du Christ. Mais ils furent bientôt rejoints par des foules de disciples.
Depuis plus de 1 500 ans, les Bénédictins suivent la règle établie par Benoît de Nursie vers 530. Que sait-on de cet Italien devenu, bien après sa mort, le père des moines d'Occident ?
La « Thébaïde » est une représentation idéale des ermites du désert égyptien.
La règle de saint Benoît n'avait rien prévu pour elles. Les femmes ont forcé les portes des monastères, sans jamais vaincre les réticences de l'Église.
Les temps carolingiens voient se développer les monastères par centaines. Le roi lui-même fonde des abbayes qu'il dote et protège. Et qui deviennent un refuge de la culture.


Ses abbés sont des seigneurs. Ses dépendances sont réparties dans plusieurs royaumes occidentaux. Le pape Urbain II lui-même est un ancien clunisien. Comment des moines bourguignons en sont-ils venus à exercer un tel pouvoir Saint Bernard. Chevalier de Dieu
Pour saint Bernard, action politique et action religieuse ne font qu'un. Au détriment de ses voeux monastiques, l'abbé de Clairvaux est parti à l'assaut de la société du XIIe siècle. Croisade, lutte contre l'hérésie, [...]
Aux XIe et XIIe siècles, de nombreuses communautés monastiques ont voulu pratiquer un régime plus austère que celui de Cluny. Aucune n'eut cependant la renommée de l'ordre de Cîteaux dont les abbayes couvraient tout l'Occident [...]
Expression d'une spiritualité dépouillée, abstraite et puissante, l'allure des monastères cisterciens continue de nous émouvoir. Mais existe-t-il vraiment une architecture type de cet ordre ?Entretien avec [...]
L'histoire de la rivalité entre Cluny et Cîteaux est aussi une bataille de couleurs entre le noir, symbole de l'humilité pour les Clunisiens, et le blanc, adopté en réaction par les Cisterciens.

Ilot de paix dans un monde hostile, le monastère est un refuge pour qui désire avoir un rapport absolu avec Dieu. Au rythme des saisons, le calendrier du moine défile, toujours identique.
Du lever au coucher, sa vie est organisée dans les moindres détails. Devenir moine, c'est s'abandonner dans un corps collectif et mourir au monde. Plus prosaïquement, c'est aussi la meilleure des assurances-vie au Moyen Age
Fondée en 1115 dans une clairière de la vallée de l'Aube, Clairvaux a subi bien des métamorphoses. Le XVIIIe siècle fut son second âge d'or. Devenue prison centrale en 1808, elle entrouvre aujourd'hui ses portes.
Pour la première fois depuis la Révolution, près de 160 oeuvres d'art, documents d'archives et manuscrits sur l'abbaye de saint Bernard sont exposés cet été à Troyes. « Clairvaux, l'aventure cistercienne » s'articule [...]
 « L'abbaye est pour les moines une prison aux portes ouvertes », affirmait saint Bernard. De fait, le cloître et la prison ont été associés dès le Moyen Age. Quels liens peut-on établir entre ces deux univers clos ?

Publication : Claude Tricoire
                       Bibliothèque du dioccèse d'Aix et d'Arles



Enregistrer un commentaire