lundi 4 janvier 2016

Louis Lochet, prêtre et prophète

LOUIS LOCHET, prêtre et prophète. De Reims aux Foyers de Charité.
Monique MAZZOLENI, éd. Salvator, 2015, 223 p., 20 €.

Cette monographie est due à Monique Mazzoléni, historienne, qui a particulièrement bien connu le P. Louis Lochet en collaborant avec lui au Burundi. Né à Reims, Louis Lochet (1914-2002) a été professeur de philosophie au Séminaire diocésain, puis curé de la paroisse St-Louis, à Reims, dans un quartier très populaire. Le P. Lochet exerça des responsabilités diocésaines en pastorale liturgique et sacramentelle et comme conseiller, très apprécié, du clergé. Comme l'ont connu ses confrères, le P. Lochet est présenté par l'auteur comme un homme simple, chaleureux, humble, délicat, très ouvert à tous, qui mettait à l'aise, serviable, vivant pauvrement. Un homme très humain, de prière, doué d'une pensée théologique ouverte, sûre, qui éclairait les situations délicates, ainsi que le manifeste son livre "L'Evangile de la liberté". Les lecteurs qui ont connu le P. Lochet, en lisant ce livre, retrouvent la qualité de sa "présence ", de son profond rayonnement. Outre ses nombreux articles, le P. Lochet a écrit dix livres en collaboration, dont "Travailler en Eglise" (1957), "Prêtre et vocation" (1961), "L'Evangile de la miséricorde" (Cerf, 1965), mais aussi "S. Weil et L'Eglise" (Aubier, 1964). Et quatorze livres de sa propre plume, dont cinq avant le Concile Vatican II, comme « Fils de l’Église" (Cerf, 1954). Des livres qui, à l’époque de l'annonce du concile, préparaient les chrétiens à « l’aggiornamento », par exemple: "Le Concile dans la vie de l'Eglise et dans la nôtre" (ACGH, 1961). Certains se rappellent: "Ces ouvrages nous faisaient vivre dans l’espérance". Puis, pendant le concile: « Fils de Dieu » (Cerf, 1963). Et par la suite: « L’Évangile de la liberté » (Cerf, 1968)Paul VI et Urs von Balthasar ont remarqué l'intérêt de ces ouvrages. Ainsi L. Lochet est-il "un maître dans le souffle de l'Esprit Saint" (chap. V).
    En 1959, L. Lochet désire entrer dans un Institut proche des plus pauvres. Il suit une retraite du P. Finet au Foyer de Charité de Châteauneuf de Galaure et rencontre Marthe Robin. Appelé par l’Église du Burundi, en 1974, il y fonde un « Foyer de Charité » dans le but de créer, en ce pays en proie à la division, un lieu de rencontre et de paix, de formation d'"ouvriers apostoliques" (chap. VI). De retour en 1985, L. Lochet se consacre au soutien des Foyers de Charité en se faisant "serviteur de l'Unité" (chap. VII). Vient le temps de son retrait, en 1993, au Foyer de Charité de Roquefort-les-Pins, le temps d'une certaine nuit spirituelle, vécue dans une indéfectible disponibilité jusqu'à son "Passage", à 88 ans. 
     Ce livre de M. Mazzoléni est centré sur le concile Vatican II, sa préparation implicite puis explicite, sa réception et sa mise en oeuvre "vers un Eglise différente", selon le titre de son dernier livre (DDB, 1989): une Eglise toujours plus spirituelle, fraternelle et accueillante, plus évangélique. Par les témoignages, par les importantes citations de L. Lochet, l'auteur fait bien apparaître le charisme de ce "prêtre et prophète",  combien il a rayonné les intuitions de Vatican II: une vie spirituelle à la fois ouverte au Mystère de Dieu et bien incarnée dans la vie quotidienne, une foi nourrie par la richesse des sacrements et une vie solidaire avec les frères, un grand sens de l'Eglise, des collaborations selon le sacerdoce baptismal des fidèles et les ministères ordonnés, le service concret des humbles, l'accueil de l'oeuvre de l'Esprit Saint qui nous précède dans la mission auprès de tous,... Chaque écrit de L.Lochet est comme une "parole" accessible au lecteur et stimulante. Préfacé par Mgr G.Herbulot, évêque émérite d'Evry, Corbeil, Essonne, et postfacé par Mgr Didier-Léon Marchand, évêque émérite de Valence, cet ouvrage de M. Mazzoléni nous donne à apprécier la figure attachante et rayonnante du P. Lochet au fil des évolutions de l'Eglise du XX° s. et au fil de l'accueil du concile Vatican II, cette "boussole pour notre temps". 
                                                                                              P Pierre Fournier
responsable de la Formation permanente du diocèse de Gap et d'Embrun
Enregistrer un commentaire