samedi 25 juin 2016

LA MISERICORDE : NOUVELLE REVUE THEOLOGIQUE


Nouvelle Revue Théologique
Tome 138, numéro 2, avril-juin 2016.


Ce numéro de la NRT donne une place à quelques articles sur le thème de la miséricorde.

On peut retenir plus particulièrement quatre articles de cette revue :

1)  Vers une réorientation de la doctrine de l’indulgence ? Réflexions à, partir de misericordiae vultus
2)  L’Eucharistie, révélation suprême de la miséricorde chez saint Augustin
3)  La miséricorde selon Dorothée de Gaza
4)  Le pardon, un geste politique

Vers une réorientation de la doctrine de l'indulgence ? Réflexions à partir de Misericordiae vultuspar Xavier Gué
La bulle d'indiction du jubilé de la miséricorde Misericordiae vultus consacre un paragraphe à l'indulgence. Tout en rappelant la doctrine catholique à l’égard de cette pratique, l’article s’attache à comprendre la pensée du Pape François  en soulignant tout particulièrement  c qu’apporte de nouveau ce texte en termes théologiques et anthropologiques.
Cet article commente la pensée du pape François sur l'indulgence et souligne les déplacements théologiques et anthropologiques opérés dans ce texte au regard d'une doctrine multiséculaire.


L'Eucharistie, révélation suprême de la miséricorde chez saint Augustin par Mariagnese Giusto
Bien que saint Augustin n’est pas fait de traité sur l’Eucharistie cet article s’attache à montrer dans l'oeuvre de l’auteur des Confessions les relations qu’il établit entre la miséricorde et l'Eucharistie ainsi que leurs conséquences dans la vie du chrétien. La première partie montre comment la miséricorde de Dieu est étroitement liée à toutes les étapes de l'Incarnation, mais surtout à la Croix pour se réaliser pleinement  dans tout l'Eucharistie. La deuxième partie illustre les relations entre miséricorde, Incarnation et Eucharistie en utilisant deux symboles forts : le lait et le pain qui nourrissent l’enfant pour l’empêcher de mourir. La troisième partie expose la réponse de l'homme à l'action miséricordieuse de Dieu dans l'Eucharistie. : l’homme doit « faire miséricorde à son âme » en recourant à l’Eucharistie.

La miséricorde selon Dorothée de Gaza par Emmanuel Faure
L'enseignement de Dorothée de Gaza sur la miséricorde s'enracine dans son expérience personnelle (ses propres faiblesses et l’accompagnement spirituel de ses frères) et sa contemplation de Dieu. Ce Père du désert du VIè siècle prend soin de ses frères avec un « coeur sévère et des entrailles de miséricorde ». La miséricorde ne privilégie personne : elle est pour tous, les faibles comme les forts et se pratique surtout dan l’humilité. Dorothée expose dans quelles dispositions spirituelles doivent s’accomplir les œuvres de miséricorde.

Le pardon, un geste politique ? par Guihem Causse
Jusqu’au milieu du XIXè siècle le pardon s’inscrivait surtout dans la sphère religieuse. Depuis quelques années il s’invite dans le monde politique comme me montre certains exemples : construction de ’Union Européenne, les Commissions vérité et Réconciliation (Chili en 1991, Afrique du Sud entre 1990 et 1995), les instances judiciaires des Tribunaux pénaux internationaux (TPI) et Cour pénale internationale (CPI) Si jusqu'au milieu du siècle dernier, le pardon était considéré comme le privilège de la conscience religieuse individuelle, il s'invite désormais au plan politique. Ces formes de pardon institutionnel ont pour but de reconstruire une communauté qui a été brisée par la violence et l’injustice ; cette forme de pardon institutionnel permet aux sociétés des retrouver des éléments fondamentaux de la tradition du pardon.

publication : Claude Tricoire. - Bibliothèque diocésaine d'Aix et Arles


Enregistrer un commentaire