vendredi 24 juin 2016

Naissance de de la Provence chrétienne : la Chanson de Geste de la Madeleine
Yves Bridonneau
Aix-en-Provence, Edisud, 2008. 95 pages.


Un ouvrage en trois parties, magnifiquement illustré, qui permet d’entrer dans la tradition provençale. Bien plus que du folklore, le lecteur pourra découvrir les différents épisodes de la vie de Marie Madeleine et de ses compagnons de voyage, avec les lieux marqués par leur passage : les Saintes-Maries-de-la-Mer, Saint-Maximin, la Sainte-Baume. Le livre fait état également de l’influence de cette tradition dans l’art, la littérature et aussi dans la piété populaire de la région à travers les pèlerinages

La Provence est née deux fois. Une première fois moins de 20 ans après la mort du christ, vers l’an 45, avec l’arrivée à l’embouchure du Petit Rhône de toute l’équipe des amis proches, la famille dite de « Béthanie » : Marie-Madeleine, sa sœur marthe, son frère Lazare, son ami Maximin, les servantes Marie-Jacobé et Marie-Salomé. La saga de cette arrivée, de la dispersion de la famille et de l’évangélisation de la Provence a traversé les siècles.La seconde fois, elle est née à  partir du IVè siècle, avec la conversion officielle qui a suivi l’Edit de Milan de 313.
Cette double naissance a opposé pendant des siècles – et encore aujourd’hui – fervents de la Tradition et historiens. Le sujet ici n’est pas de retracer cette querelle, mais de raconter la Chanson de geste provençale, écrite à partir du XIè siècle dans de nombreux manuscrits et reprise dans la Légende dorée de Jacques de Vorogine.
Cette époque a – historiquement – crée deux villes : les Sainte-Marie de la -Mer et Saint-Maximin la Sainte Baume. Trois autres villes lui doivent une part de leur réputation : Marseille, Tarascon, Aix-en-Provence.
Ce livre restitue à cette tradition – toujours vivante – l’importance qu’elle a dans le cœur de chaque Provençal, croyant ou non


Publication : Claude Tricoire - Bibliothèque diocésaine d'Aix et Arles
Enregistrer un commentaire