samedi 14 mai 2016

La beauté garante du bonheur

Malek Chebel, Désir et beauté en Islam, Paris : CNRS éd., 2016, 162 p., 16,90 €.


Dans Désir et beauté en Islam, Malek Chebel donne la part belle à l'art comme expression d'un idéal religieux. La calligraphie, le tatouage, les pierres précieuses, les jardins sont autant d'expression de la beauté. Le rapport au corps est étudié à travers l'hystérie et les Houris, les "vierges du paradis musulman". L'auteur souligne les relations étroites entre beauté et paradis terrestre en Islam. Au cœur de son propos se trouvent les notions de désir, de beau, d'interdit et de transgression. Le désir est un tabou important pour certains théologiens musulmans, qui tendent à négliger l'aspect terrestre pour ne valoriser que le paradis céleste, voire à diaboliser ou à refouler certaines pratiques en lien avec le corps ou l'art. Par exemple, le tatouage, qui préexistait à la conquête musulmane, est tout à fait admis par certains courants, alors qu'il est fortement rejeté par d'autres, au motif qu'il s'agit d'une modification du corps, création divine par excellence.
Pour Malek Chebel, ce sont pourtant le "reflet d'une existence de plaisir tout autant que d'une attitude spirituelle". "Comment peut-il mourir, dit le mystique musulman, celui dont le coeur est inondé de désir ?" (p. 12)
Le jardin a une place importante en Islam, c'est par ce terme qu'est désigné le paradis (sourate II). Malek Chebel cite en bibliographie de nombreux textes sur ce thème, mais il passe sous silence le Cheikh Nefzaoui et son Jardin parfumé, catalogue de pratiques érotiques licites. Toujours en bibliographie, Emile Dermenghem (1892-1971) est un auteur à souligner, puisque, étant spécialiste de l'Islam et de la Petite Église, il a travaillé dans les Hautes-Alpes.
Il est intéressant de mettre cet ouvrage en parallèle avec L'Islam peut-il rendre l'homme heureux ?, d'Annie Laurent (Perpignan : Artège, 2012), que nous avons présenté ici. Toutefois, ce petit livre passe sous silence ce que Malek Chebel met justement en lumière : la diversité des courants qui traversent l'Islam, qui conditionnent profondément la manière de vivre des croyants.

Hélène Biarnais
Médiathèque du diocèse de Gap et d'Embrun
Enregistrer un commentaire