mercredi 18 mai 2016

La confirmation, un enjeu pastoral pour nos diocèses

Roland Minnerath, Quel avenir pour la confirmation ? Un enjeu pastoral, Paris : Artège, 2016, 105 p., 10,50 €.


Dans nos diocèses, la confirmation est généralement vécue comme le troisième des sacrements de l'initiation chrétienne. Proposée entre 13 et 17 ans, après une première communion vers 8-10 ans, seuls 5 % des jeunes chrétiens la reçoivent. Elle est normalement nécessaire pour se marier ou pour devenir parrain, mais le faible nombre d'adultes confirmés en France fait renoncer à cette exigence.
L'ouvrage de Mgr Roland Minnerath, archevêque de Dijon, revient sur la signification de ce sacrement et sur sa place telle qu'elles ont été définies lors du concile Vatican II. En se basant sur les textes du Magistère et sur les Pères de l'Église, il insiste sur l'unité qui existe entre le baptême, la confirmation et l'eucharistie. Il préconise un âge plus précoce pour la confirmation des jeunes baptisés dans leur petite enfance, tout en maintenant la séparation entre ces trois sacrements, mais en plaçant la confirmation avant la première communion, comme il le fait dans son propre diocèse. Pour les adolescents et les adultes qui demandent le baptême, il préconise qu'ils reçoivent les trois sacrements ensemble, comme cela est prévu dans le Rituel de l'initiation chrétienne des adultes.

Sur les différents aspect de la confirmation, vous pouvez consulter avec profit :

Hélène Biarnais
Médiathèque du diocèse de Gap
Enregistrer un commentaire