lundi 1 février 2016

Saint Jean-Marie Vianney

Vianney selon plusieurs écrits.
Dr Henri Lamendin, 
éd. Souvenirs Guillestre, 2015, 119 p., 21 €., iplaboure@orange.fr
     Dans sa série de "Recueils pédagogiques", le Dr Lamendin a déjà présenté le pape Léon XIII (177 p.), le cardinal Liénart (135 p.); et le théologien D. Bonhoeffer (105 p.). Retiré à Guillestre, docteur ès-sciences attaché aux grandes figures qui dynamisent l'Histoire, Henri Lamendin fait revivre ici la vie et l'oeuvre du saint Jean-Marie Vianney (1786-1859). Puisant en divers auteurs (Mgr. Fourrey, J-J. Antier, le P. Manaranche,..), H. Lamendin situe le curé d'Ars dans la difficile période qui suivit la Révolution, puis dans l'évolution de son ministère à Ars pendant 41 ans: proximité avec la population, création d'un orphelinat et d'une école pour filles, catéchisme, célébrations et prédications, et ses longues permanences de confession pour accueillir les paroissiens et des pèlerins venus de plus en plus nombreux. Selon l'Ecole française de spiritualité (p.98), les prédications du curé d'Ars portent sur le respect de la sainteté de Dieu et sur la sanctification de la vie quotidienne, sur l'Eucharistie, le pardon de Dieu et la prière, sur le sens du dimanche,... Les trois pôles de sa vie de prêtre: "l'autel, la chaire, le confessionnal". Il est noté que J-M. Vianney passe "de la rigueur à l'amour de Dieu" (p. 112), de la sévérité à la miséricorde divine. J-M. Vianney s'est, en effet, ouvert à st Alphonse de Liguori, l'apôtre de la miséricorde divine, sur lequel il lisait, du cardinal Gousset, "La morale liguorienne". En fin d'ouvrage, H. Lamendin montre l'actualité du Curé d'Ars, notamment dans la publication d'études sur sa vie et sa spiritualité, et dans la formation de la jeunesse (troupes scoutes portant son nom,..).
                                                                                 Père Pierre  Fournier,
responsable de la Formation permanente du diocèse de Gap
Enregistrer un commentaire